Résumé

Icare, musicien et chanteur talentueux rencontre vite le succès.

Mais le chemin de la réussite se craquelle et au fur et à mesure de son ascension, ses démons le rattrapent.

Comment garder les pieds sur terre lorsque l’on est porté aux nues ?

La valse d’Icare, ou l’épopée d’une vie en trois mouvements.

 

Dans ce conte musical sensible, drôle et tragique, une galerie de personnages haute en couleur prend vie sous nos yeux à travers le corps et la voix de l’acteur, et porté par l’imaginaire du spectateur.

 

Après « Dans la peau de Cyrano », le nouveau seul en scène de Nicolas Devort.

Distribution

Texte  : Nicolas Devort

Collaboration Artistique : Stéphanie Marino 

Lumières : Philippe Sourdive

Production / Diffusion : Pony Production - Sylvain Berdjane

Dossier du spectacle à télécharger

: : lien de téléchargement du dossier : :

 

Presse

" Une chaise, une guitare et un jeu de lumière, le talentueux Nicolas Devort n'a besoin de rien d'autre pour nous embarquer dans son histoire entre émotions et rire.

Un petit bijou d'une simplicité déconcertante qui touche en plein coeur ".

                                                                                                                                        Le Parisien

" Formidable ".

                                                                                                                                       Le Figaro.fr

" Nicolas Devort sait à merveille passer d’un personnage à l’autre. On songe bien sûr au maître en la matière, Philippe Caubère, mais où le grand Ferdinand travaille dans la puissance et la fulgurance, Devort cultive la douceur et le fondu enchaîné. Ses caractères forment comme une longue chaîne humaine, où chacun a sa part d’humanité, où personne, au bout du compte, n’en veut à personne. Une sorte d’empathie, de solidarité traverse cette histoire, malgré les vicissitudes de son héros et, surtout, le poids des non-dits : ne pas oser dire ce que l’on ressent à ceux qu’on aime, à ceux qu’on redoute, à ceux qui vous lassent ".

                                                                                                                                           L'Express
 

" Une vrai performance d'acteur. C'est formidable " .

                                                                                                                                      France Info

" Le spectacle porté par Nicolas Devort est une merveille ".

                                                                                                                                      Figaroscope

" Cette représentation portée par Nicolas Devort qui assume souplement tous les rôles convoqués par l’histoire est touchante".

                                                                                                                                            Télérama

" Nicolas Devort a un don à nul autre pareil, celui de passer d'un personnage à un autre dans la fraction d'un battement de paupière ou d'un mouvement de poignet. 

Opère alors la magie du plateau, celle d'un seul en scène avec un grand comédien de théâtre".

                                                                                                                                            France 3

" Il revient encore une fois à l’essence même du théâtre : le jeu, le partage, la générosité et l’émotion. La sienne n’est pas feinte sur le plateau et son théâtre, sensible et tendre, ne peut que nous toucher par tant de justesse. Encore une fois, un bijou de théâtre ! Encore une fois, merci !".

                                                                                                                             La Grande Parade

" Un tourbillon de sentiments, du rire aux larmes".

                                                                                                                                                   SNES

" Seul en scène, entre Caubère et Fregoli.

Nicolas Devort tire joliment son épingle du jeu grâce à son grand talent pour jouer tous les personnages, et ils sont nombreux ; véritable Fregoli théâtral, il se transforme en un clin d’œil, le temps d’une pirouette, avec une précision saisissante. Comme dans Cyrano, on reconnaît l’indubitable admiration pour Philippe Caubère".

                                                                                                                                    Webthéâtre

" Ce spectacle est un moment hors du temps et d’une immense tendresse. Je suis bluffé par l’écriture et le talent de Nicolas Devort".

                                                                                                                                Fou de Théâtre

" Aucun artifice, aucun déguisement, seul le fabuleux talent de ce comédien. C’est époustouflant. Bravo.

C’est dynamique, vivant, tendre, profond et réjouissant.

Courez vite à la rencontre d’Icare et de Yann. C'est magnifique ".

                                                                                                             Critiquetheatreclau.com

" Un spectacle touchant, émouvant et plein d’humanité, servi par un comédien surdoué ".                                                                                                                                       Laruedubac.fr

Un conte musical sensible, captivant et magistralement interprété.

C’est drôle, émouvant et brillant".                                                                                                                                                                                                                              Toutelaculture.com

"Le talent d’interprète de Nicolas Devort est évident. On songe à Caubère évidemment".

                                                                                                                                Culture-Tops.fr

 

"Drôle et émouvant. Un régal de spectacle"

                                                                                                                              Coup de Théâtre
 

Dates
 
2021
  • le 22 janvier à Cran-Gevrier (74)
  • le 06 février à Bougival (78)
  • le 12 mars à Saint-Marcel Les Valence (26)
  • le 09 avril à Lillebonne (76)
  • le 22 avril aux Herbiers (85)
  • le 07 mai à Saint-Priez en Jarez (42)
  • le 14 mai à Saint-Pierre d'Entremont (73)
2020
  • du 2 janvier au 26 janvier au Lucernaire (Paris)
  • le 10 mars à Marseille (13)
  • le 16 mai à Chavenay (78)
  • les 4, 5, 6 et 7 juin à Monaco
  • le 11 juin à Annecy (74)
  • le 13 juin à Louveciennes (78)
  • le 22 juin à Paris (Théâtre Fontaine)
  • du 3 au 26 juillet à Avignon (84)
  • le 06 octobre à Rueil Malmaison (92)
  • le 13 octobre à Saint-Etienne (42)
  • le 14 octobre à Margny-Les-Compiègne (60)
  • le 28 octobre à Bruxelles (Belgique)
  • le 06 novembre à Nice (06)
  • le 21 novembre à Chamonix (74)
  • le 12 décembre à La Haye (Pays-Bas)
  • le 18 décembre à Nimes (30)
2019
  • du 5 au 28 juillet au festival Off d'Avignon
  • le 08 novembre à Villecloye (55)
  • le 1 novembre à Villard de Lans (38)
  • du 11 au 31 décembre au Lucernaire (Paris)
 

La valse d'Icare

2020 - Olivier Dentier - od-phi.com -

Suivez nous :
  • Facebook Classic